Border-Follie

Maladie génétique (gène dominant)

Mode de transmission d’une maladie héréditaire au gène* dominant

 Connaître le statut génétique de ses reproducteurs vis à vis d’une maladie héréditaire, c’est :

• Protéger son élevage
• Éviter de produire des chiots atteints d’une maladie héréditaire en adaptant les accouplements

A partir des tests ADN (Antagene) on détermine le statut génétique des reproducteurs vis à vis d'une maladie héréditaire.


3 statuts génétiques possibles (résultat du test ADN) :

dominant

Les chiens hétérozygotes et homozygote ne doivent pas être utilisés à la reproduction.

Source :  Laboratoire Antagène : www.antagene.com

Gène : Élément du chromosome qui est à l’origine des caractères héréditaires de chaque personne et constitue le support de leur transmission de génération en génération. (Gène dominant, récessif. Un gène mutant. Composition, fonction, organisation d’un gène. Clonage des gènes).

 


 

Maladie génétique (gène récessif)

Mode de transmission d’une maladie héréditaire récessive

 Connaître le statut génétique de ses reproducteurs vis à vis d’une maladie héréditaire, c’est :

• Protéger son élevage
• Éviter de produire des chiots atteints d’une maladie héréditaire en adaptant les accouplements

A partir des tests ADN (Antagene) on déterminer le statut génétique des reproducteurs vis à vis d'une maladie héréditaire.

3 statuts génétiques possibles (résultat du test ADN) :

staut gen

Les conséquences pour la reproduction :

accouplements


Pour les maladies dont la fréquence est supérieure à 10% de la population : afin de préserver la diversité génétique de la race, les chiens hétérozygotes peuvent être utilisés à la reproduction en adaptant les accouplements avec des chiens sains.

Pour les maladies dont la fréquence est inférieure à 10% de la population : il est préférable d'exclure les chiens hétérozygotes de la reproduction afin d'éviter une propagation de la maladie.

Source :  Laboratoire Antagène : www.antagene.com

*Gène : Élément du chromosome qui est à l’origine des caractères héréditaires de chaque personne et constitue le support de leur transmission de génération en génération. (Gène dominant, récessif. Un gène mutant. Composition, fonction, organisation d’un gène. Clonage des gènes).


 

Les anomalies de l'Oeil

oeilAtrophie Progressive de la Rétine (APR) : L’APR est une maladie oculaire survenant après l’âge de 2 ans et conduisant à la cécité totale entre 4 et 9 ans. 10 à 15 % des Borders français seraient atteints. L'analyse du pedigree indique que la transmission est bien génétique et récessive liée au chromosome X. Ceci implique que :
* les mâles ne possédant qu'un seul chromosome X, ils sont soit sains (chromosome X avec le gène normal) soit atteints (chromosome X avec le gène muté) mais jamais porteurs;
* les femelles possédant 2 chromosomes X peuvent, en revanche, être soit saines (les 2 chromosomes X avec le gène normal), soit porteuses (un des deux chromosomes X avec le gène muté) soit plus rarement atteintes (les 2 chromosomes X avec le gène muté).
 * ce sont en conséquence les femelles porteuses ou atteintes et les mâles atteints qui transmettent cette maladie.Etant donné le caractère progressif de cette maladie, il est important de faire examiner son chien chaque année jusqu'à l'âge de 8 ans par un vétérinaire ophtalomoligiste. Lors de l’achat d’un chiot, il s’agit donc d’exiger le certificat datant de moins d’un an et portant la mention « actuellement indemne » pour chacun des parents.
L'Anomalie de l’Oeil du Colley (AOC) : est une maladie héréditaire et congénitale qui peut sous une forme grave affecter la vision. Très nettement moins répandue chez le Border que l’APR, elle peut être dépistée dès 6 semaines et n’est pas évolutive.

(source Anne Moreillon)

 

La dysplasie

hdIl s’agit d’une affection de l’articulation entre le bassin et le fémur provoquant une usure prématurée de la tête du fémur et par conséquent des problèmes de locomotion.
Un examen radiologique répondant à un protocole précis peut être effectué dès l’âge d’un an. Les radiographies sont réalisées sous anésthésie et envoyée à la Société Royale St-Hubert pour une lecture officielle (par la Commission des affection du squelette) et l’établissement du certificat ayant valeur définitive.

La dysplasie de la hanche chez le chien, n'est pas une maladie, mais une prédisposition hériditaire. Les chiens souffrant de dysplasie risquent de développer, souvent avant 6 ans, de l'arthrose; ils ressentent alors des douleurs et commencent à boîter.
L'apparition de l'arthrose (appelée aussi coxarthrose) est également déterminée par le poids du chien, son alimentation, l'effort physique etc...
La prédisposition héréditaire de dysplasie de la hanche est transmise par des gènes qui n'ont pas encore été identifiés, la radiographie est donc le seul moyen de détecter une prédisposition à la dysplasie.

Pour le Border Collie et certaines races de chien, ce dépistage de la DH (Dysplasie de la Hanche) est obligatoire pour tout propriétaire qui envisagerait de faire reproduire.
La commission établit des classes de dyplasie allant de A à E. A partir de C, chez un chien de moins de 6 ans, on est quasi certain que le chien est atteint de Dysplasie héréditaire, il sera donc déconseillé de le faire reproduire.

Lorsque vous envisagez l'acquisition d'un chiot, demandez à l'éleveur de vous présenter les certificats HD des deux parents.

(Source: "La dysplasie de la hanche chez le chien, une vue générale"par Frank Comhaire, professeur émérite et docteur en médecine, édité par la SRSH et Royal Canin et AFBC (Association Française du Border Collie)

Depuis janvier 2008, cet examen est obligatoire chez le Border Collie destiné à reproduire.

 

Votre garantie

Sample Images
Border-Follies est un élevage familial au savoir-faire professionnel qui répond aux exigences de la Société Royale St-Hubert et du club de race.
You are here: Accueil Coin santé